Carrières

Nous nous présentons

Sébastien Wyss


Interview: Sébastien wyss, Chargé de clientèle

Sébastien Wyss travaille chez Kessler depuis 2012. Il est chargé de clientèle et spécialiste de branche
assurances choses / pertes d’exploitation.

Monsieur Wyss, quelles sont vos tâches au quotidien?

En tant que chargé de clientèle, je coordonne la collaboration entre nos clients du secteur financier, nos
spécialistes de branche et les assureurs. Comme spécialiste de branche assurances choses / pertes
d’exploitation, je conseille nos clients concernant les risques qui pourraient entraîner une perte d’exploitation.

Qu’est-ce qui vous plaît particulièrement dans votre activité?

Mon travail est très varié. Souvent, il s’agit, dans des situations difficiles pour les clients, de trouver les
meilleures solutions possibles et d’agir avec détermination. C’est comme au golf, mon hobby: la tactique seule ne permet pas de gagner. A un moment donné, il faut taper dans la balle. Mon métier, c’est
décider, organiser, déléguer, communiquer. L’essentiel, c’est l’aspect humain, à l’égard des clients, collègues et assureurs.

Dans quel domaine aimeriez-vous évoluer?

Dans la gestion des risques, j’ai «attrapé le virus», comme on dit. Récemment, j’ai obtenu un Bachelor
en communication d’entreprise. Mon prochain objectif: un Master en gestion des risques.

Concilier activité professionnelle et études demande des efforts. Où trouvez-vous l’énergie?

Je me ressource surtout avec des amis dans la nature, en jouant au golf ou, l’hiver, en faisant du ski, parfois sur les pistes, parfois lors de randonnées. En cas de mauvais temps, je cuisine pour ma famille et mes amis, sans oublier bien sûr de déboucher une bonne bouteille.

Natalie Kolb


Interview: Natalie Kolb, Responsable Marketing

Natalie Kolb travaille chez Kessler depuis 2014. Elle est membre des cadres et dirige le département Marketing.

Madame Kolb, quelles sont vos tâches?

Je suis responsable du marketing au niveau de l’entreprise. Cela comprend la gestion de tous les canaux de communication, mais aussi le branding. Actuellement, nous sommes très occupés à la mise en oeuvre de notre nouvelle identité visuelle.

Pourquoi une nouvelle identité visuelle?

Le plus important, pour nous, c’est la satisfaction des clients. Nous souhaitons être plus proches d’eux et
les conseiller de manière plus personnelle et individuelle. Il faut que cette volonté se reflète dans notre
identité visuelle, en mettant nos collaborateurs au premier plan et en nous adressant personnellement
à nos clients.

Comment mesurer la satisfaction de vos clients?

Depuis 2008, nous réalisons tous les trois ans, avec un institut d’études de marché indépendant, un
sondage auprès de nos clients actuels et potentiels. Nous mesurons leur degré de satisfaction et évaluons comment nous sommes perçus. Nous venons de recevoir les résultats du dernier sondage.

Quels sont les premiers enseignements?

Nos clients restent très satisfaits. Nous sommes ravis. Toutefois, le sondage a mis en lumière des points
importants. Par exemple, nos clients apprécient un service personnel et attachent une grande importance à un contact régulier avec leur chargé de clientèle. C’est avec plaisir que nous répondrons à
ces besoins.

Quelles sont les prochaines étapes?

Nous allons analyser en détail les résultats et prendre les mesures nécessaires, individuellement auprès
des chargés de clientèle, et au niveau de l’entreprise dans son ensemble. Notre objectif majeur est de
continuer à satisfaire les clients et de maintenir un taux de rétention de la clientèle élevé de 97 %.

Sabine Wanner


Interview: Sabine Wanner, Legal Counsel

Sabine Wanner travaille chez Kessler comme Legal Counsel. Après 17 ans passés au siège de Zurich, elle oeuvre à présent à Lausanne depuis son déménagement 2016.

Madame Wanner, vous êtes chez Kessler depuis 1999. Quelles sont vos tâches?

Je suis la juriste de Kessler, donc compétente pour toutes les questions juridiques. J’aide toutefois principalement nos clients en cas de sinistre, notamment lors des négociations avec les assureurs qui essaient par tous les moyens de réduire leurs prestations.

A quoi cela tient-il?

D’une part à la pression sur les coûts due à la baisse des primes, à la concurrence et à une réglementation accrue, d’autre part à la difficulté, pour les assureurs, de générer des revenus du capital.

Vous négociez donc avec les assureurs à longueur d’année?

Non, j’aide nos clients aussi pour toutes les questions juridiques et réglementaires liées aux assurances, p.ex. la gestion des contrats liée à la responsabilité et à la couverture d’assurance. Je suis aussi responsable de la compliance chez Kessler.

Vous travaillez à Lausanne. Vos clients viennent tous de Suisse romande?

Non, je travaille pour toute l’entreprise et je suis souvent à Zurich. Je me suis établie l’an dernier en Suisse romande avec ma famille, car mon mari travaille à Genève. Je peux poursuivre mon activité chez Kessler à Lausanne. C’est un privilège.

Vous travaillez à Lausanne et Zurich, vous avez deux enfants en âge scolaire, comment cela se passe-t-il?

Mon mari et moi nous répartissons les tâches, ce qui nous permet d’allier travail et vie de famille. Nos enfants grandissent dans un environnement bilingue et nous vivons dans l’une des plus belles régions de Suisse.


Haut de page
Marsh Network